Mon application préférée de productivité : Forest

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter

Mon application préférée de productivité : Forest

timer
10 minutes
calendrier
Il y a 2 mois

Dans cet article, je vais vous présenter une application de productivité que j’utilise quotidiennement, et ça depuis plus de 3 ans.

Cette application c’est Forest.

Elle est au prix de 2,29€ sur l’App Store, et disponible gratuitement sur Google Play.

C’est une application que je recommande particulièrement pour les entrepreneurs.

Parce que j’ai remarqué que souvent, quand on parle d’entrepreneuriat, on a tendance à entendre «être son propre patron c’est le rêve».

Alors oui dans un sens c’est vrai.

Mais ce qu’on ne dit pas c’est que dans beaucoup de cas on est sûrement le pire patron qu’on pourrait avoir. On s’écoute pas assez, on se fait trop travailler, on se critique plus qu’on se félicite, bref on est mauvais patron quoi.

Donc, et je sais que ça va paraître un peu schizophrène ce que je vais dire, mais il faut mettre de la distance entre son soi «employé» et son soi «manager». Un bon moyen d’y arriver c’est de mettre en place un cadre et des règles. Je vous laisse lire l’article et découvrir une des techniques que j’utilise personnellement.

Une application très bien pensée

Le fonctionnement et le principe de cette application sont relativement simples : créer un minuteur pour travailler. Sauf qu’au lieu d’uniquement avoir les minutes qui défilent sur votre écran, vous allez avoir une représentation d’un arbre qui grandit au fur et à mesure que le temps s’écoule. D’où le nom Forest.

phase 1
phase 2
phase 3

Au moment où vous commencez votre session de travail, vous n’aurez que les racines de votre arbre, mais progressivement il va grandir jusqu’à atteindre sa forme finale une fois le temps totalement écoulé.

Bon là vous vous dites peut-être «ok c’est sympa, mais c’est pas révolutionnaire». C’est pas faux.

Mais ça, ce n’est que le concept de base.

À côté de ça, il y a beaucoup d’autres fonctionnalités qui vont enrichir cette application, au point où vous en deviendriez peut-être bientôt accro.

Votre arbre est fragile, prenez-en soin

La première grosse fonctionnalité de Forest sert à améliorer votre concentration : si vous quittez l’application pendant que vous plantez un arbre, il meurt. Oui je sais, c’est dur à entendre.

Mais c’est clairement le genre de fonctionnalité qui peut être bénéfique pour votre productivité. Parce qu’on le sait tous, votre téléphone est sûrement votre pire ennemi quand il s’agit de rester concentré.

Ici, la règle est simple, si vous quittez l’application vous êtes pénalisé. Donc si vous avez un tant soit peu d’affection pour le petit arbre que vous venez de planter, vous éviterez d’aller toutes les 10 minutes sur Instagram ou Twitter.

Agrandissez votre forêt

Ensuite, la seconde fonctionnalité vraiment intéressante, c’est que si vous arrivez à faire grandir votre arbre jusqu’à sa version finale, donc à respecter le temps que vous avez indiqué, vous allez recevoir des pièces.

pieces forest application

Alors non, pas des vraies pièces malheureusement. Mais des pièces que vous allez pouvoir utiliser dans l’application.

Soit pour acheter d’autres types d’arbres et donc pouvoir les utiliser dans vos prochaines sessions de travail. Soit de vrais arbres.

Oui oui, j’ai bien dit de vrais arbres.

Et c’est là que je trouve que le prix de l’application se vaut totalement. C’est que derrière, l’application a une vraie démarche environnementale, mais aussi sociale.

action environnementale sociale forest

Donc même si vous ne pouvez planter que 5 vrais arbres, vous aurez la sensation d’avoir contribué à quelque chose sans vraiment faire d’effort.

Pour finir, vous allez voir que même quand vous aurez planté vos 5 arbres, vous aurez envie d’obtenir plus de pièces pour acheter d’autres types d’arbres et compléter votre collection.

Et pour avoir débloqué tous les arbres (😎), je peux vous dire qu’il va en falloir en planter des arbres !

Analysez votre progression

Pour finir, l’application n’est pas qu’un minuteur amélioré, c’est aussi un système d’analyse.

Si vous utilisez l’application à chaque fois que vous travaillez, vous allez pouvoir analyser votre temps de travail.

Avec des analyses comme :

  • Votre temps de travail par jours, par semaines, par mois ou encore par années
  • Les moments de la journée où vous êtes le plus productif
  • La répartition de vos différents types de tâches
statistiques forest

Là encore, ce qui est vraiment sympa c’est que les analyses sont aussi visuelles. Par exemple, plutôt que d’avoir simplement un graphique avec le temps que vous avez passé à travailler, vous verrez le nombre d’arbres que vous avez plantés.

La technique pomodoro

On vient de voir ensemble les principales fonctionnalités de l’application, mais comme toute application de productivité, il faut comprendre le principe sur lequel elle repose.

Parce qu’une application ou un logiciel ne sont que des outils. Et si le concept de productivité qu’il y a derrière ne vous correspond pas ou que vous ne le comprenez pas, ces outils ne seront que des gadgets.

Pour ceux qui s’intéressent à la productivité, c’est fort possible que vous ayez déjà entendu parler de la technique pomodoro.

Cette technique a été inventée en 1980 par un développeur italien : Francesco Cirillo. Le mot pomodoro vient donc du mot italien pomodori qui veut dire «tomate».

Il a donné ce nom à cette méthode, parce qu’à l’époque il utilisait pour travailler un minuteur de cuisine en forme de tomate.

pomodoro technique

À partir de ce tout petit ustensile de cuisine, il en a créé un process simple, en 5 étapes :

  • Décider de la tâche ou de l’ensemble de tâches à effectuer
  • Régler le minuteur sur 25 minutes
  • Travailler jusqu’à ce que le minuteur s’arrête, ensuite noter si la tâche a été réalisée et ce qui a été fait pendant les 25 minutes
  • Prendre une pause de 5 minutes
  • Refaire tout le process 4 fois (donc 1h30 de travail) et prendre une pause de 20-30 minutes

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça.

Maintenant, on va voir ensemble pourquoi cette technique s’articule de cette manière.

Qu'est-ce qu'il faut retenir de la technique pomodoro ?

La première question que l’on peut se poser c’est :

Pourquoi travailler seulement 25 minutes, et pourquoi faire une grande pause après 1h30 de travail ?

L’attention humaine est quelque chose de très compliqué à comprendre et à analyser.

D’abord, parce qu’elle est très variable d’une personne à une autre. Certains ne vont pas pouvoir se concentrer plus de quelques minutes alors que d’autres, au contraire, sont capables de rester concentrés des dizaines de minutes.

Ensuite, parce que l’attention humaine est très affectée par l’environnement extérieur, mais aussi l’environnement «intérieur» de la personne.

Une personne qui est dans un environnement bruyant n’arrivera pas à se concentrer de la même manière que dans un environnement parfaitement calme, ce qui est logique.

Mais l’environnement intérieur, c’est-à-dire son corps, compte tout autant. Si vous avez bien dormi, bien mangé et fait du sport, votre attention sera nettement plus forte que si vous n’avez rien fait de tout ça.

Pourtant, de nombreuses études ont analysé l’attention humaine. Et même si il faut prendre ce chiffre avec des pincettes, on estime qu’elle ne dépasse pas les 30 minutes d’affilée.

Et qu’au bout de 1 heure et 30 minutes, elle se trouve au plus bas.

C’est pour ces raisons qu’il est très important de faire des pauses de manière stratégique. Donc peu importe que vous préfériez travailler plus que 25 minutes, ou même moins.

L’essentiel c’est que vous preniez des pauses à des moments où vous sentez que votre attention en a besoin.

Donc, gardez à l’esprit que comme toute technique de productivité, elle doit être adaptée à vos besoins et préférences.

Mais pour pouvoir le faire, il faut déjà comprendre sur quels principes cette technique repose.

Se concentrer sur une chose à la fois

Savoir précisément quelle tâche accomplir et accorder toute son attention sur celle-ci, c’est ce qu’on appelle le focus. Et c’est sûrement un des piliers de la productivité.

Donc avant même de commencer une session de travail, définissez clairement ce que vous allez faire pendant les 25 prochaines minutes. Évidemment, évitez de vous éparpiller.

Si vous avez une tâche qui prend plus de 25 minutes, alors décomposez-la en plus petites tâches.

Mais surtout éviter de faire des tâches qui ne vont pas toutes dans la même direction. Et si possible, essayez de garder des tâches qui soient du même type.

C’est-à-dire évitez de mélanger des tâches créatives et des tâches opérationnelles.

Personnellement, comme je sais que je suis plus concentré le matin, je réserve tout ce qui est créatif à ce moment-là de la journée. Du coup, je m’occupe de toutes les tâches opérationnelles l’après-midi.

Limiter les distractions

Ah les distractions. La bête noire de la productivité.

Pourtant ce n’est pas quelque chose de si compliqué à traiter.

Évidemment, chacun travaille dans un environnement avec plus ou moins de distractions. Mais la chose qui permet de réduire 90% d’entre elles, c’est bien évidemment le téléphone.

Donc quand vous plantez, prenez le réflexe de mettre votre téléphone en dehors de votre champ de vision. Et bien évidemment, soit de mettre votre téléphone en silencieux soit, comme moi, de désactiver toutes les notifications (sauf messages et appels bien sûr).

C’est très important pour votre productivité que vous fassiez ça. Parce que là encore, des études ont montré qu’il nous faut en moyenne 25 minutes pour se reconcentrer après une distraction.

Ce que vous pouvez faire si vous voulez, c’est de tuer l’arbre que vous étiez entrain de planter si vous avez été distrait. Comme ça, vous vous rendrez rapidement compte du nombre de distractions qui viennent gâcher vos sessions de travail.

Faire de vraies pauses

La dernière chose très importante est de faire des pauses. De vraies de vraies.

Parce que oui, être sur Facebook, Instagram ou Twitter, ce n’est pas faire une pause.

Une vraie pause c’est quand vous faites quelque chose qui ne vous occupe pas l’esprit et qui ne vous demande aucun effort de concentration. Par exemple, marcher, boire un café ou manger, faire un peu de ménage ou tout simplement, respirer.

À la limite, si vous voulez faire quelque qui vous détend et vous fait plaisir, faites le pendant la pause de 20-30 minutes. Le faire sur les pauses de 5 minutes, déjà c’est prendre le risque de faire une pause plus longue que prévu. Mais c’est aussi vous extraire dans votre élan de travail.

Pour finir, 5 astuces à utiliser sur l'application

Comme je le disais, cette application va bien au-delà d’un simple minuteur.

Elle intègre tout un tas de petites fonctionnalités qui vont vous permettre d’en faire votre application préférée pour votre productivité.

Écouter des sons pendant que vous travaillez

Je vous disais plus tôt qu’avec les pièces que vous gagnez, vous pouviez acheter soit des arbres virtuels soit planter de vrais arbres.

Mais ce que Forest propose aussi, c’est une collection de sons à écouter pendant que vous travaillez.

Vous aurez le choix avec des sons comme, le bruit de la mer, de la pluie, d’une forêt ou encore des ambiances comme celle d’un café ou de Central Park (ça honnêtement je ne comprends pas).

Pour pouvoir écouter vos sons pendant votre travail, cliquez simplement sur l’icône tout en haut à droite de votre écran au moment où vous plantez un arbre.

Associer des étiquettes et des notes à vos arbres

Si vous voulez comprendre comment vous répartissez votre temps de travail, vous devrez utiliser le système d’étiquette (ou de tag) dans l’application.

Une fois que vous avez fini de planter votre arbre, cliquez simplement sur l’icône centrale en forme de stylo. Vous pourrez à ce moment-là ajouter une étiquette ou une note.

Si vous pensez à chaque fois à définir une étiquette, vous pourrez ensuite voir dans la partie statistique de l’application leur répartition en pourcentage et en heures.

Vous pouvez aussi, toujours en cliquant sur l’icône en question, prendre une note rapide de votre session. Pratique pour y noter les difficultés que vous avez eues, vos distractions ou tout simplement prendre un peu de recul en notant ce que vous venez de faire.

Utiliser la liste blanche

Par défaut, si vous quittez l’application pendant que vous plantez, vous recevrez une notification pour vous dire de rapidement revenir dans l’application sous peine de voir votre arbre mourir.

Fonctionnalité en soi très bonne. Mais si comme moi il vous arrive d’utiliser votre téléphone pour le travail. Cette fonctionnalité sera plus pénalisante qu’autre chose.

Mais ne vous inquiétez pas, Forest a tout prévu.

Dans les réglages, vous avez la possibilité de définir les applications que vous pouvez utiliser sans pour autant faire mourir votre arbre.

Définir un minuteur pour vos pauses

Comme je le disais précédemment, les pauses sont très importantes en productivité.

Autant des personnes vont avoir du mal à en prendre, ce qui n’est pas conseillé non plus. Autant d’autres personnes vont avoir tendance à en prendre des trop longues. Donc pour être sûr que vous ne dépassez pas le temps que vous vous êtes fixé pour votre pause. Je vous conseille de cliquer sur l’icône en forme de réveil, une fois votre session terminée.

Vous aurez la possibilité de choisir combien de temps vous voulez faire votre pause, et une fois le temps écoulé, vous recevrez une alerte sonore sur votre téléphone.

Utiliser l'application avec vos amis

Je préfère vous prévenir, cette fonctionnalité peut vous faire plus de mal que de bien. 😅

Elle vous permet de voir le nombre d’arbres que vos amis ont plantés. Donc pour ceux qui ont des amis bosseurs, une compétition féroce peut s’installer.

Pour certains, ça peut être bénéfique pour se motiver à travailler. Pour d’autres, la compétition peut prendre le dessus et devenir une obsession pour travailler encore plus.

Au point où certains commenceront même à un tantinet tricher sur leur vrai temps de travail (je sais de quoi je parle 🤭).

Partager sur

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Vous voulez être averti
quand un article sort ?